Ecotaxe poids lourds
28/05/2013 - Mise à jour 27/11/2013

La taxe qui devait s'appliquer au 1er  janvier prochain est suspendue. L'exécutif assure qu'elle sera mise en oeuvre à terme.
Le Premier ministre a annoncé hier un troisième report - une « suspension » - de l'écotaxe poids lourds «  le temps nécessaire à un dialogue au niveau national et régional ». Une annonce surprise qui concerne l'ensemble du territoire, alors que c'est en Bretagne que s'est concentré le mécontentement ces derniers jours. La suspension - interprétée par certains comme un abandon - a néanmoins été saluée hier par les élus bretons, reçus le matin même à Matignon.

-----

La loi n°2013-431 du 28 mai 2013 a institué l’écotaxe poids lourds qui s’appliquera à compter du 1er octobre 2013 (sous réserve de la publication des textes réglementaires) aux poids lourds à partir de 3,5 T qui utilisent le réseau routier national. Cette taxe due par le transporteur sera répercutée de manière forfaitaire sur le chargeur. Cette taxe prévue par le Grenelle de l’Environnement est destinée à financer les infrastructures de transport.

- La mise en place de cette taxe a été prévue par « Le Grenelle de l’Environnement ».

- Elle s’applique à tous les poids lourds de plus de 3,5 T circulant sur le réseau non concédé (soit environ 600 000 véhicules immatriculés en France et 200 000 véhicules étrangers sur environ un réseau de 15 000 km)

 

Réforme de la PAC : accord politique à Bruxelles
26/06/2013

La présidence irlandaise de l’UE, au nom du Conseil des ministres de l’agriculture, la Commission européenne et les représentants du Parlement européen sont parvenus le 26 juin 2013 à Bruxelles à un accord politique sur la réforme de la PAC. Ce compromis ne sera toutefois approuvé formellement par l’Assemblée en plénière que lorsque celle-ci sera parvenue à un terrain d’entente avec les Vingt-sept sur le budget communautaire pour la période 2014-2020. De ce fait, les négociateurs ont mis en attente quelques dossiers et les discussions se poursuivent entre les 3 institutions sur certains aspects techniques de l’accord.Une chose apparait toutefois claire dans l’accord, c’est la décision des 3 institutions de mettre fin au quota de production d’isoglucose, un sucre dérivé du blé et du maïs, en 2017. Les amidonniers se félicitent de ce résultat qui offre à leur industrie mais aussi à la filière céréalière française une opportunité d’investissement pour répondre à la demande des marchés.
 

 

Politique Agricole Commune : à vos positions, prêts, négociez !
11/04/2013 

Etats, Parlement et Commission ont chacun défini leurs positions sur l’avenir de la PAC. La discussion pour un compromis a démarré le jeudi 11 avril 2013. Il y a un an et demi, en octobre 2011, le commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos, présentait ses propositions pour l’avenir de la Politique agricole commune (PAC) après 2014. Les Etats et le Parlement ont de leur côté déterminé leur position en mars 2013, apportant de nombreuses modifications au texte de la Commission.
 

 

Guillaume Garot lance 4 groupes de travail sur les ingrédients alimentaires
11/04/2013 

Les débats récurrents sur les modes de production et la composition nutritionnelle des produits alimentaires montrent une perte de confiance entre les consommateurs et les industries agroalimentaires. Le Ministre délégué en charge de l'agroalimentaire Guillaume Garot a lancé le 17 décembre dernier une réflexion avec les professionnels afin de formuler des propositions collectives à la question nutritionnelle.
 

 

Sciences et Avenir consacre un article au gluten dans son numéro « Hors Série » d’avril 2013 !
01/04/2013 

Cet article qui s’intitule « fausse alerte sur le gluten ? » fait un point utile sur les rumeurs autour du gluten et des régimes sans gluten. 

L’article insiste sur l’importance des distinctions entre personnes allergiques au blé (affection rare), malades cœliaques, et hypersensibles. 
 

 

Vidéo : Chimie verte : des végétaux pour remplacer le pétrole / Spectacle chimie
18/03/2013 

Le pétrole est utilisé dans la fabrication de la plupart des objets en plastique de notre quotidien. Mais ce procédé est très polluant, et le pétrole va se raréfier dans les décennies à venir. Sabine et Jamy vont à la rencontre de chimistes qui veulent remplacer le pétrole par des végétaux comme matière première de demain. 


 

En février 2013, le salon a fêté ses 50 ans
23/02/2013

Le 50e Salon de l'Agriculture, qui s’est tenu Porte de Versailles du 23 février au 3 mars, a vu défiler environ 695 000 visiteurs contre un peu plus de 680 000 l’an dernier.
L’Usipa, réprésentée par son président Hugues De Labrouhe, a assisté à l’inauguration de la ferme de l’Odyssée végétale, en présence du Ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. 
Cette année, l’Odyssée Végétale a pris la forme d’une ferme végétale sur plus de 1 000 m2. Les agriculteurs ont pu ainsi faire découvrir aux visiteurs leur métier, et les filières alimentaires et non-alimentaires associées, animant cet espace d’activités ludiques. Toute la diversité des cultures des filières végétales françaises était représentée : semences, champs de blé, d’orge et de houblon, maïs, tournesols et colza, betterave sucrière, …
Moissonneuse, batteuse, tracteur et semoir étaient également au rendez-vous et les visiteurs ont découvert la diversité des produits finis : sucre, huile, les pâtes, les biocarburants, cosmétiques …
 

 

L'Association chimie du végétal a cinq ans
01/02/2013 

L’ACDV, dont l’Usipa est un des membres fondateurs, a réuni à Lille, une centaine de personnes, parmi ses adhérents ou partenaires professionnels et institutionnels. Christophe Rupp Dalhem, président de l’association a rendu hommage aux cinq membres fondateurs : outre l’USIPA, le pôle IAR, les entreprises Rhodia et Roquette et l’UIC (Union des Industries Chimiques). Au fil des années, ils ont été rejoints par 44 autres entreprises ou organisations pour atteindre aujourd’hui près de 50 adhérents. Ces membres ont la particularité de couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur de la chimie du végétal.
 

 

Avis de l'EFSA du 19 décembre 2012 sur les caramels colorants
19/12/2012

Caramels colorants: l’EFSA conclut dans son avis du 19 décembre 2012 que l'exposition des consommateurs est moins élevée  que précédemment estimée

Dans le cadre de la réévaluation de tous les additifs alimentaires et à la suite de la publication de l’avis du 8 mars 2011 sur les caramels colorants E 150 a - d, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a procédé à une évaluation affinée de l'exposition pour les caramels colorants E 150 a, c et d*. Le caramel E150 b n’a pas été réétudié car il ne présentait pas  de dépassement de Dose Journalière Acceptable (DJA).

L’avis de mars 2011 avait confirmé l’historique d’innocuité des usages de caramels colorants dans les denrées alimentaires.

 

Signature d'un accord interprofessionnel pour le secteur fécule.
13/06/2012

Communiqué de presse du GIPT (Groupement Interprofessionnel pour la Valorisation de la Pomme de Terre) en date du 13 juin 2012

Les outils de gestion du marché de la fécule de pomme de terre (prix minimum, contingent par pays, prime aux producteurs de pommes de terre féculières, prime aux féculiers, …) étaient jusqu’à présent définis dans le cadre de textes règlementaires européens.

En dépit des efforts de la filière pour maintenir des mesures de soutien spécifiques à cette culture, le bilan de santé de la PAC de 2008 a acté la fin de ces dispositions réglementaires à la fin de la campagne 2011-12 (1er juillet 2011 au 30 juin 2012).
 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>
Page 3 sur 3
    images background